Project Description

Projet en cours :

« Ma réalité »

Période de mise en œuvre :
Initialement prévu pour une période de seize (16) mois c’est à dire qu’il devait prendre fin en Décembre 2020, ce projet a connu deux prolongations : une première de trois (03) mois allant jusqu’à Avril 2021 à cause de la covid 19 et une seconde de deux (02) mois allant jusqu’à fin Mai 2021 pour favoriser la réalisation de la totalité des activités.

Justification :

En Côte d’Ivoire les populations en âge de procréer, principalement les adolescents-es et jeunes sont confrontées à de nombreuses difficultés dans l’expression et les choix liés à leur sexualité, en raison de nombreuses barrières sociologiques, légales, économiques et structurelles.
En effet, très peu d’adolescents et jeunes reçoivent une éducation à la sexualité y compris sur la contraception et les IST/VIH en raison des pesanteurs socio-culturelles sur le sujet, l’insuffisance de communication parents-enfants, l’insuffisance des contenus des programmes scolaires et la faiblesse du taux d’alphabétisation (56,1% sur la base de la population de 15ans et plus selon le recensement général de la population et de l’habitat 2014)
Ce manque d’information dû à l’environnement sociologique constitue une atteinte au droit fondamental et à l’éducation ce qui conduit à la vulnérabilité des jeunes.
Le projet « Ma Réalité » intervient pour mettre en avant les vraies réalités vécues par les adolescents-es et jeunes en matière de Droits à la Santé Sexuelle et Reproductive (DSSR) afin que les parents, les décideurs, les agents de santé ainsi que les travailleurs sociaux prennent conscience de ce que vivent les jeunes eux même, de leurs besoins et de l’urgence d’agir.
Il s’agit d’un projet de plaidoyer qui a pour acteurs : les Organisation de la société civile, les ministères, les prestataires de santé, les jeunes et les parents.

Objectifs :

Notre objectifs principal est d’améliorer l’accès des jeunes aux services de PF dans le district d’Abidjan d’ici Mars 2021, afin de garantir le respect de leurs droits fondamentaux.

Pour cela nous agissons sur 4 points essentiels :
– Améliorer la qualité des services de PF offerts aux adolescents et jeunes
– Renforcer les connaissances des adolescents et jeunes sur leurs droits en matière de SSR/PF
– Renforcer la communication parents-enfants en matière de santé sexuelle et reproductive.
– Assurer le suivi des engagements de l’Etat en matière d’accès à la PF.

Axes d’intervention :

La mise en œuvre de ce projet fait appel à trois (3) stratégies d’intervention qui sont :
– Stratégie d’intervention 1 : Production des supports décrivant la « vraie réalité » des jeunes. Cette stratégie consiste en des Productions audio-visuelle des témoignages et des capsules vidéos. Ces capsules seront diffusées et des débats organisés pour mettre en lumière la réalité que vivent les jeunes en dehors de la cellule familiale et les défis auxquels ils sont confrontés pour susciter la prise de conscience des parents sur les difficultés que rencontrent les jeunes dans la gestion de leur sexualité.
– Stratégie d’intervention 2 : Concours de distinction du meilleur centre de santé des jeunes à Abidjan il s’agit ici d’organiser un concours de distinction du « meilleur centre de santé », qui permettra d’améliorer la qualité des services PF offerts aux adolescents et aux jeunes des centres des SSSU des 13 communes du district d’Abidjan en créant une émulation autour des critères de qualité de la SSR/PF pour les jeunes.
– Stratégie d’intervention 3 : Interpellation politique basée sur les vraies réalités des jeunes consiste à L’élaboration d’une pétition citoyenne présentée sur les réseaux sociaux en vue de recueillir les avis et l’adhésion d’un grand nombre de jeunes sur la question de l’accessibilité des adolescents-es et jeunes aux services de SSR/PF.

Zones d’intervention :

Dans les 13 communes du district d’Abidjan.

Acteurs de mise en œuvre :

– Une cheffe de projet représentant l’AFJCI ;
– Deux chargées de projet issues de ASAPSU et MESSI ;
– Une Responsable AOC (Approche Orientée Changement) AFJCI ;
– Une Community Manager (MESSI)
– Un Comptable principal (AFJCI)
– Deux comptables secondaires issus de ASAPSU et MESSI

0
Communes
0k
Budget