En date du 28 septembre 2021, ASAPSU a mené avec les parlementaires un atelier sur le Capital Humain en vue de leur donner une connaissance plus détaillée de ce concept. Cet atelier a permis de faire l’état des lieux de notre système de santé et du Capital Humain.
Il en est ressorti qu’il y a un écart à combler pour atteindre les objectifs de l’amélioration du capital humain visés et attendus en Côte d’Ivoire. L’amélioration de l’indice du Capital Humain (ICH) est un projet, une initiative de la Banque Mondiale dans le monde et en Afrique. Il vise à renforcer le savoir-faire,les connaissances et la santé que la population accumule tout au long de leur vie pour réaliser leur plein potentiel.
Les axes essentiels pour améliorer l’ICH sont la santé, la connaissance, les compétences et la résilience des populations lors de la survenue de difficultés telles que les catastrophes naturelles. Au terme de cet atelier riche dont vous trouverez le compte, deux groupes de champions ont été formés par la suite pour réfléchir sur des enjeux nuisant énormément à la pleine réalisation du potentiel des communautés ivoiriennes. Il s’agit des enjeux liés :

  • aux trois maladies (Paludisme, VIH et la Tuberculose)
  • et à la Santé de la Reproduction, de la Mère, du Nouveau-né, de l’Enfant et de l’Adolescent + la Nutrition (SRMNEA+N).